Quelques conseils pouvant aider votre chat ou votre chien à passer un hiver en bonne santé et en toute sécurité

L’hiver est à nos portes, déjà, et nous nous affairons à nous y préparer en sortant les vêtements chauds, en préparant la maison ou le logement à subir les assauts des grands froids, et en équipant nos véhicules de tout ce qu’il faut pour nos déplacements sécuritaires sous les affres de la saison froide. Il est donc important de penser à nos compagnons à quatre pattes afin de leur permettre de retrouver les cieux plus cléments du printemps. Voici quelques conseils qui aideront votre animal à traverser cette période qui leur cause parfois bien des tourments!

 

Évaluez vos options

Envisagez de toujours garder vos animaux de compagnie à l’intérieur. Vous voulez les abriter autant que possible. Si pour une raison ou une autre vous ne pouvez absolument pas garder votre chien à l’intérieur en tout temps, lorsque les températures descendent radicalement avec des précipitations gelées, assurez-vous qu’il ait une niche adéquate ou un abri convenable,

 

Offrir un abri

Les chiens qui vivent à l’extérieur devront bénéficier d’un abri isolé du vent et du froid en plus d’être toujours propre. L’animal doit avoir accès à de l’eau fraîche non gelée et à de la nourriture en tout temps.

Soyez rigoureux

Pour supporter au mieux les basses températures, le métabolisme de votre animal doit être renforcé. Pour ce faire, donnez-lui des compléments alimentaires qui peuvent combler ses manques nutritionnels. N’hésitez pas à aller consulter un vétérinaire pour une visite de routine, cela vous permettra de déceler les facteurs aggravants de maladie comme le diabète ou les maladies rénales qui rendent les animaux plus vulnérables face au froid. Si votre compagnon a déjà un certain âge, la vigilance est de mise, car ses articulations seront sujettes à une sensibilité plus importante.

 

Utilisez des suppléments

Complétez l’alimentation de votre animal avec des acides gras essentiels, comme l’huile de canola et l’huile de carthame, qui aident à épaissir leur pelage pendant les mois froids.

 

Donnez-leur plus de protéines

L’augmentation des protéines dans le régime alimentaire conserve également la fourrure saine et bien fournie.

 

Protégez votre foyer

Gardez vos foyers bien grillagés. Si votre animal approche trop près de la flamme, l’exposition peut sécher sa peau et lui causer des problèmes respiratoires.

 

Connaître les limites de notre animal

L’âge d’un animal influence sa capacité à lutter contre la froidure : les jeunes animaux et les plus vieux sont moins aptes, ainsi que ceux qui sont moins bien nourris. Pour ceux qui vivent à l’intérieur, il est préférable de réduire les expositions au froid.

 

Gardez l’œil sur le bol à eau

Vérifiez souvent la nourriture et l’eau pour vous assurer qu’elles ne sont pas gelées. L’utilisation de bols en plastique prévient la langue des animaux de coller accidentellement au métal gelé.

 

Les pièges de l’hiver

Outre les coups de froid, les sorties sont aussi l’occasion de multiples petits traumatismes ou blessures. Pendant l’hiver, surveillez quotidiennement l’état des pattes de votre animal, et plus particulièrement les coussinets. En effet, le contact répété avec des sols très froids ou gelés peut entraîner des gerçures et même des infections. Pensez à protéger les coussinets avec un corps gras lors des balades hivernales. Evitez de laver votre animal trop souvent pendant l’hiver car les espèces à fourrure possèdent des petites glandes sous la peau qui génèrent du sébum. Les lavages ont pour effet d'inhiber l'action de ces glandes, ce qui ôte cette protection indispensable. Si malgré toutes ces précautions, votre animal souffre du froid pendant les promenades, n’hésitez pas à investir dans un vêtement pour animal.

 

Risque d’engelure

Par temps très froids, les risques d’engelures sont présents pour les animaux surtout au niveau des oreilles, des coussinets et de la queue. Il est primordial de bien nettoyer les coussinets de votre chien pour éviter des blessures et même des brûlures.

 

Prenez soin de leurs orteils

Coupez court les poils entre leurs orteils pour empêcher la neige d’y coller, ce qui entraîne un inconfort douloureux. Tailler leurs griffes permet aussi une meilleure traction.

 

Envisagez de les chausser

Achetez des bottes à votre chien ou lavez-lui les pattes après les promenades. Le sel utilisé pour faire fondre la glace peut irriter leurs pattes.

 

Un manteau peut être utile

Les animaux à poil court peuvent avoir besoin d’un manteau ou d’une veste pour se protéger contre les températures extrêmes.

 

Les chats, premiers accidentés des périodes hivernales

Si l’entretien d’un chien demande une attention quotidienne pendant l’hiver, celle d’un chat est d’autant plus accrue. Si vous habitez en maison ou pavillon et que votre chat a pour habitude de sortir pendant la journée, il sera difficile de l’empêcher de faire de même pendant l’hiver. Pour éviter les accidents, quelques gestes peuvent faire toute la différence. Tout d’abord, prenez soin matin et soir de vérifier l’état de ses gamelles, vous éviterez ainsi de lui laisser une gamelle où l’eau aurait gélé, ce qui l’empêcherait de s’hydrater correctement.

 

Attention aux moteurs !!

Les animaux recherchent la chaleur par temps froid et le moteur de voiture est l’endroit par excellence de refuge pour nos amis félins. Lorsque vous prenez votre voiture, cognez sur le capot ou donnez toujours un coup de klaxon avant de démarrer, pour que l’animal réfugié au chaud ait le temps de sortir. Vous éviterez ainsi les accidents avec des animaux qui, en quête de chaleur, se seraient cachés sous votre voiture après sa mise à l’arrêt.

 

L’antigel est un poison

L’antigel, un poison mortel, a un goût sucré qui attire les animaux. Prenez soin d’essuyer les éclaboussures et conserver les contenants hors de portée.

 

Sachez l’occuper

L’arrivée de l’hiver coïncide avec le développement d’une météo plus ou moins maussade... Elle n’invite pas spécialement à la balade pour les chiens ou à la sortie dans le jardin pour les félins. Aménagez un environnement intérieur qui lui permet d’exprimer ses besoins: locomotion, grattage, mise en hauteur pour les chats. Quant aux chiens, ce peut être très préjudiciable pour eux de sortir moins, parce que le maître change de rythme de vie et rechigne à se balader dehors. Ils sont capables de s’adapter, mais il est important de ne pas les frustrer, promenez-les deux à trois fois par jour.